Au ‘Chemin de traverse’ du 115, le préau prévu par la ville se fait attendre

Ce mardi 26 décembre, il pleuvait à verse. Les sans-abri qui attendaient leur place au nouvel abri de nuit appelé ‘Chemin de traverse’ [remplaçant ‘Rouchy’] ne peuvent toujours pas, en plein hiver, bénéficier du préau pourtant prévu par la ville.
Ce nouvel abri de nuit, loin des regards, au milieu de nulle part est situé entre la voie ferrée et en contrebas du boulevard Pierre de Coubertin. Il n’est voisin d’aucun bâtiment permettant un minimum de couverture en cas de pluie et de vent. Normalement un préau était prévu dès l’ouverture le 18 décembre. C’était bien un minimum ! La ville n’a pas à ce jour rempli son contrat.
Des hommes, des familles avec des enfants en bas-âge font souvent un long chemin à pied pour y arriver. Pour bénéficier de la nourriture et des boissons apportées par les veilleurs, ils y viennent donc en avance vers 19h. L’accueil ouvre à 20h pour ceux qui ont pu avoir une place. Pour les autres l’appel au 115 n’est possible qu’à 21h. Les derniers admis entrent vers 21h20, pour les autres il leur faut encore trouver une solution pour passer la nuit !…
Certains ont donc attendu dehors plus de deux heures sous le vent et la pluie ! Un enfant malade a dû être évacué par les pompiers avant l’ouverture de l’abri.
Cela se passe à Angers, pendant les fêtes de fin d’année. Tout le monde n’est pas à la fête !!!!